Le moustique peut se présenter dans différentes variétés. Parmi les plus dangereuses et pourtant peu connues, il y a par exemple le moustique tigre. Il fait partie de l’espèce Aedes albopictus et se distingue facilement des autres variétés. Afin d’en savoir un peu plus sur le sujet, voici toutes les informations à prendre en compte sur le moustique tigre.

Comment reconnaître le moustique tigre ?

Comme tout autre moustique, celui dit tigre porte bien son nom à cause des petites rayures qui le caractérisent. Elles sont d’une couleur noire et blanche et sont distinguées au niveau de ses pattes ainsi que son corps. Le moustique tigre est d’une taille d’un cm environ et n’est pas très grand aussi il peut arriver que les marques ne soient pas tout de suite visible. Ce qui facilite sa reconnaissance, c’est donc la ligne blanche que l’on retrouve sur son thorax noir.

Cette dernière est beaucoup plus visible que les rayures du corps. Les moustiques tigres sont beaucoup plus visibles pendant la journée que la nuit. Ils ont d’ailleurs tendance à piquer durant cette période et sont plus actives au lever du jour ou au crépuscule.

Quel est le cycle et le mode de vie du moustique tigre ?

Le Moustique Tigre se multiplie très vite. En effet, sous une température de 25 à 30°c, les femelles arrivent à pondre environs 74 œufs tous les 4 jours. Une fois fécondé, cette dernière nécessite de la protéine c’est pourquoi elle pique souvent des animaux ou des hommes qui vont devenir son hôte.

C’est grâce à cela que les œufs vont se développer plus rapidement. Une fois l’œuf éclot, elle laisse place à une larve qui va s’imprégner de ce même environnement. Ensuite, elle devient une nymphe avant de se transformer en moustique adulte mâle ou femelle.

Où les moustiques tigres sont-ils le plus à l’aise ?

Tel que mentionné plus haut, le moustique tigre a besoin de température et d’eau pour se développer. C’est pour cette raison qu’on les retrouve un peu partout dans le monde mais surtout dans les pays asiatiques et africains par exemple. Ce type de moustique est particulièrement attiré par les eaux stagnantes.

Que ce soit un lac ou autre, ils se développent beaucoup plus dans les milieux semi-urbains. Ils sont également très à l’aise dans les gîtes anthropiques tels que les vases et les lieux abandonnés par exemple. Cet environnement est important pour la reproduction du moustique tigre car la durée de vie d’un moustique femelle est seulement de 29 jours à 32 jours en fonction de la température de leur milieu de vie. Faites appel à une entreprise de démoustication pour vous débarrasser du moustique tigre, pour cela consulter notre annuaire en ligne.

Les bonnes manières d’éviter une intrusion de moustiques tigres

Il y a différentes manières de prévenir l’invasion du moustique tigre. La plus efficace est l’élimination des eaux qui stagne que ce soit en milieu urbain ou autre. Un assainissement des vases, des bidons mais aussi des gouttières est à prévoir. Les lieux où une stagnation d’eau est nécessaire doivent être régulièrement recouverts afin que les femelles n’y pondent pas leurs œufs en plus d’éliminer les lieux de vie de ces derniers.

Cela est même valable pour les piscines dans les zones à risques. Lorsque cela est nécessaire, il est recommandé de faire appel à des professionnels dans le domaine pour réaliser une éradication des moustiques déjà présent et de nettoyer les lieux de sorte à les rendre moins propices à l’invasion de ces insectes.

En présence d’un moustique tigre, il est nécessaire de porter des vêtements qui peuvent couvrir une bonne partie du corps. Il est également possible d’utiliser des crèmes répulsives dans le but d’éloigner les nuisibles de ce genre lorsque cela est nécessaire. Bien sûr, ces derniers doivent être minutieusement choisis pour l’utilisation d’une femme enceinte ou des bébés.

Comment détecter un moustique tigre chez vous ?

En près de 20 ans, le moustique s’est installé un peu partout dans le monde. Cela est dû aux nombreux étrangers mais aussi à sa capacité à réaliser en diapause lorsque cela est nécessaire. Ainsi, les larves peuvent entrer dans une sorte d’hibernation avant de poursuivre leur évolution. Comment reconnaître qu’ils sont présents chez vous ? Et bien, tout d’abord, il faut savoir que ce type de moustique vole plus ou moins lentement. De ce fait, vous n’aurez aucun mal à le remarquer, surtout qu’il est plus actif pendant la journée.

Les risques apportés par le moustique tigre

Si le moustique tigre est autant redouté, c’est parce qu’il peut transmettre différentes maladies. Cela se fait lors de la fécondité du moustique femelle et qu’elle cherche à s’approvisionner en protéine. Lors de la piqûre, l’hôte est contaminée par la distillation de la salive de cette dernière dans le sang. Les trois principales pathologies que l’on peut potentiellement contracter suite à la transmission des virus sont :

La dengue : est la moins alarmantes des suites de piqûres d’un moustique tigre. En effet, cette dernière ne se démarque que par une fièvre, quelques douleurs et contusions. Dans un cas aggravé, elle peut toutefois laisser place à une hémorragie qui peut être plus dangereuse. Un traitement reste donc nécessaire afin d’éviter que le virus ne se propage et soit plus virulent.

Le zika : c’est le virus le plus dangereux causé par ce genre de piqûre. Elle met en avant une forte température du malade en plus des éruptions cutanées. Au fils des temps, la personne contaminée peut être fatiguée, souffrir de douleur articulaires ou musculaires ainsi que de migraine et conjonctivite. Dans le cas où aucun traitement n’est réalisé, le Zika a de forte répercussion et entraîner des syndromes de guilain-barré ou des microcéphalies. Elle est également très risquées pour les femmes enceintes car elle affecte le développement cérébral de l’enfant et créer toutes sortes d’anomalies chez ce dernier.

Le chikungunya : qui se caractérise par une douleur articulaire importante et qui peut être très handicapante. Son traitement est des plus long ce qui le rend encore plus embarrassant. Parfois, elle peut également être cause de manifestations cutanées ou de rash qui ne sont pas du tout agréables.

Laisser un commentaire