Bien que le criquet soit un insecte inoffensif, tout le monde ne le voit pas de cet œil. Le criquet compte de très nombreuses espèces sur terre, soit environs 7000. Des questions se posent autour de cet insecte, on se demande s’ils peuvent envahir leur jardin, ou si les criquets sont capables de véhiculer des maladies.

Les criquets ont des ailes droites alignées avec le corps, raison pour laquelle, on les nomme Orthoptère. Il en est de même pour les sauterelles et les grillons. Sa taille varie entre 2 à 8 cm environ et la couleur se situe souvent entre le vert au brun. Pour se déplacer, il peut marcher sauter ou encore voler.

Comment reconnaître un criquet ?

Les criquets qu’ils soient mâles ou femelles chantent en se frottant leurs pattes contres leurs ailes. Leur reproduction se déroule en début d’automne pour la plupart. Après un accouplement classique, la ponte s’effectue au sol : ils enfoncent leur abdomen dans la terre. Pour distinguer un criquet d’une sauterelle ou d’un grillon, il ne faut pas se fier à la couleur. Le criquet a des antennes épaisses et courtes. Particulièrement, le criquet est herbivore. Le criquet se nourrit de toutes sortes de végétaux qu’ils grignotent avec leur mandibule.

Si le nombre de criquet augmente, ils risquent fort bien d’envahir votre jardin. C’est d’ailleurs ce qui se passent en Asie ou en Afrique lorsqu’ils sont en essaim. Les cultures entières et mêmes les habitations sont ravagées en un temps record. Par rapport à sa taille qui est plus petite, les criquets sont des insectes voraces.

Comment se débarrasser des criquets ?

La première option qui s’offre à vous dès que vous remarquer que votre jardin commence à abriter de plus en plus de criquets : c’est le ramassage à la main. C’est vrai que c’est un peu dur comme mise en œuvre mais c’est assez efficace. Vous avez aussi l’option des pièges à glu, qui, certes sont efficaces, mais éliminent par la même occasion des insectes auxiliaires qui peuvent être utile pour votre jardin comme les coccinelles.

Les insecticides sont très efficaces mais sont déconseillés. Ils ont de très mauvaises répercussions sur l’ensemble du jardin : de la faune et de la flore. De même si vous avez des animaux de compagnie, ça risque d’être dangereux pour eux en cas d’inhalation accidentel. Les criquets, une fois chez vous, peuvent endommager vos tapisseries, vos vêtements, vos meubles mais également vos murs. D’ailleurs leurs présences à elles seules peuvent gêner surtout ceux qui ont peur des insectes.

Des pièges économiques et efficaces

Pour se faire, il faut les attirer hors de leurs cachettes. Il faut utiliser un bol pas trop profond où on met un peu d’eau. Vous ajouterez quelques cuillerées de mélasse. Il faut placer ensuite le bol dans l’endroit où vous avez le plus de criquet. Si vous le placez dans votre jardin, assurez-vous que ni les enfants, ni les animaux domestiques ne peuvent les avoir. En sentant la mélasse, ils ne vont pas hésiter à sauter dans le bol et à s’y coincer.

Comme autre type de remèdes maison, il faut 125 grammes de Graines broyées de maniguette ou de Melia avec 500 ml d’eau le tout une fois bien mélangé, il faut le mettre dans un pulvérisateur. Le produit doit d’abord reposer durant 8 h et être filtrés. L’application se fait tôt le matin ou le soir, pour éviter l’exposition du soleil, environ une fois par semaine. Il faut bien prendre soin de bien recouvrir toute la plante en particulier les feuilles. L’avantage de ce produit est qu’il soit naturel et respectueux de l’environnement en tant que produit anti-criquet écologique. Attention ! Ce produit est également toxique pour les humains et les animaux à sang chaud, il faut l’appliquer avec prudence.

Les pièges dans les magasins de bricolages fonctionnent également très bien. Cependant, il faut prendre également les mêmes précautions avec les enfants et les animaux domestiques. Les insecticides en spray fonctionnement très bien pour les traitements locaux.

Comment éviter que les criquets envahissent votre jardin ?

Avoir des criquets dans son jardin, s’ils sont en petit nombre n’est pas très grave. Mais quand ils envahissent votre jardin, ce n’est pas facile à éliminer. Les criquets se nourrissent des feuilles et des tiges et au fur et à mesure qu’ils se nourrissent, ils augmentent en taille. Leur essaim sont dévastateur et sont difficiles à maîtriser.

Si la zone à traiter n’est pas très importante, il faut faire attention aux femelles qui pondent énormément. Les répulsifs à base d’ail qui peuvent donner d’assez bons résultats, à part les sprays qu’on a mentionné tout à l’heure. Vous pouvez les mettre sur les plantes qui sont vraiment très appréciés par les criquets et ses environs. Ce produit ne les tues pas mais les repousse uniquement. Le goût étant très désagréable, ils vont fuir bien loin de votre domicile. Il faut également considérer votre région car les répulsifs à utiliser, selon les spécialistes est choisi en fonction de votre lieu d’implantation.

Il est également possible de considérer la nature pour lutter contre les criquets, à travers le cycle biologique de tous les êtres vivants, la chaîne alimentaire, ou la loi du plus fort. Les théories sont nombreuses et facilement applicable. Ainsi pour ce faire, il faut introduire des prédateurs naturels de manière à contrôler le nombre des criquets. On peut citer par exemple les canards, les poules qui adorent les criquets, il y a également les oiseaux comme les pies qui se nourrissent de criquets.

Laisser un commentaire